Nos agayons

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - laine NZ

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 11 juin 2012

Poppy seed

Je viens de me rendre compte que je ne vous avais pas encore parlé de ma dernière laine filée. 

De la fibre NZ de chez Ashford, d'une très jolie couleur (qui forcément ne rend pas sur les photos...). J'ai beaucoup aimé la filer, c'était supra doux, une fibre qui se tient bien. J'aurai aimé vous en dire plus, mais cela fait déjà plusieurs mois que je l'ai filé, du coup, je n'ai plus les détails... (ce qui m'avait embêté ou pas... promis, je ferai mieux la prochaine fois!!).

Pas de projet pour ce fil pour l'instant... va falloir que j'attende fin octobre avant de pouvoir m'y remettre pour de bon! J'ai hâte!

samedi 7 janvier 2012

Sweetheart Possum

Pour mon court séjour dans le sud, j'avais emmené mes devoirs de vacances. Quelque chose de pas trop encombrant pour les quelques heures de trains qui m'attendaient. Je me suis décidée pour des chaussettes, deux pelotes de Naturally Waikiwi Prints que j'avais acheté à Wanaka dans l'Ile du Sud. Je me répète, mais c'est un bonheur de douceur! C'est super agréable à tricoter et là, j'ai trouvé un modèle qui me plaisait sur Knitty.

Tricotées avec mes aiguilles circulaires en 3.25 mm, j'ai utilisé ma technique préférée en montant mes deux chaussettes en même temps (bye bye SSS! - second sock syndrom -), en commençant par les orteils (je préfère les patrons qui préconisent le "toe-up", ça permet de gérer la quantité de laine qu'on utilise).

Et forcément, j'ai tricoté, arrivée à la fin, je me suis rendue compte que mes chevilles seraient un peu à l'étroit (oui, on a de grosses chevilles dans la famille, mais pas le melon! :^^' ça arrive...). Alors hop, détricotage jusqu'au talon ;-( et on recommence en ajoutant deux mailles endroit de chaque côté du motif central, et là forcément, ça va mieux. ;)

Ce qu'il faut retenir de ce modèle, une technique pour le talon que je ne connaissais pas. Pour résumer, on tricote le bien et la cheville d'un seul tenant et on s'occupe du talon après coup (il faut tricoter un demi rang dans un autre fil là où on veut commencer le talon, retricoter ce demi-rang avec le fil principal et continuer). Et lorsqu'on va enfin tricoter le talon, on retire le fil et on récupère les mailles.

Cette technique est vraiment pas mal... Je vais me la garder sous le coude...

Enfin mes chaussettes sont terminées et j'en suis très contente! Il me reste de la laine des deux pelotes, je m'en servirai pour un petit projet (plus tard...)

mardi 20 décembre 2011

Chunky

Je ne tricote pas souvent avec de grosses aiguilles mais là, j'avoue que c'était vraiment chouette de voir que ça monte tout seul! :-D

J'ai utilisé ma pelote de Tui (oui, je n'en avais acheté qu'une parce que je ne roule pas sur l'or mais qu'en même temps, je m'en serai voulu d'être passée à côté...) qui est une vrai tuerie : 70% NZ mérinos, 15% NZ cachemire et 15% possum. Alors oui, c'est super doux, la couleur est très "nature" et en plus c'est une laine mèche! Bref, je suis fan!

Donc un petit patron de mon crû (il a fallut que je fasse et défasse plusieurs fois ce bonnet pour arriver à un résultat satisfaisant), et hop, un joli bonnet tout doux et tout chaud pour passer l'hiver!

-- Edit du 22 octobre 2012 --

Je partage ci-dessous mes notes pour réaliser ce bonnet (désolée si ce n'est pas clair, mais comme j'ai tendance à tricoter en anglais, du coup, je prends des notes en anglais et je galère un peu avec les termes français...)

avec des aiguilles 6.0 mm, monter 56 mailles, joindre pour tricoter en rond.

tricoter 8 rangs en côtes 1x1

rang 1: ajouter 14 mailles envers de façon à obtenir 10 fois (1m endroit 6 m envers) --> 70 m (la dernière répétition : 1 m env. 5 m. end)

rang 2: * maille croisée (i.e : mettre 1 m. en avant sur une aiguille à torsade, tricoter la prochaine m. en m.envers, puis tricoter la m. sur l'aiguille à torsade en m. endroit), 5m. envers * -- répéter jusqu'à la fin de la rangée **

répéter le rang 2 environ 40 fois (si vous voulez que le bonnet soit "slouchy", sinon, environ 20 fois pour un bonnet classique).

ensuite, réaliser une diminution après chaque m. endroit en tricotant 2m. ensemble à l'envers jusqu'à ce qu'il ne reste que 10 mailles (uniquement des m. end)

faire passer le fil du tricot à l'intérieur des mailles restantes, serrer, rentrer le fil, et voilà!

lundi 19 décembre 2011

Skelf

Je ne sais plus si j'en avais parlé ou pas, mais j'ai reçu le nouveau livre de Ysolda Teague 'Little Red in the City" il y maintenant quelques mois et je le lis régulièrement depuis que je suis rentrée. Ce n'est pas un banal livre de tricots, il y a de jolies photos, sept modèles différents (oui, ça peut paraître peu, mais vu le travail qui a été fait pour chaque, c'est quand même pas mal!), et surtout des explications très poussées sur la façon de se tricoter un pull à sa taille, en simple, le pull parfait.

Elle y explique quelques techniques de montage de mailles, l'avantage et surtout la nécessité de tricoter des échantillons (je n'en tricote jamais ou presque, j'ai honte... :red ). Et donc, chaque modèle est proposée de la taille 30" (ou même parfois 28") à la taille 60"!! Bon, il s'agit du tour de poitrine du modèle terminé ce qui équivaut à un tour de poitrine entre environs 75 cm jusque dans les 150 cm.

Les indications sont données pour chaque taille, elle y donne des possibilités de modifications à sa propre morphologie, bref, ce livre est une mine d'or! Et le petit plus, c'est qu'elle fournit un code dans chaque exemplaire qui nous permet d'aller récupérer la version électronique du livre sur Ravelry. Ce qui pour moi est juste génial : pas besoin de gribouiller sur le livre et lorsque je tricote un modèle, je n'utilise que les pages qui m'intéresse!

Bref, tout ça pour dire qu'après un mois de cogitation, je me suis enfin décidée à tricoter mon premier modèle tiré de ce bouquin, le Skelf!

J'ai réutilisé la laine du Short Row Sweater (oui, finalement, celui-là, je l'ai défait... il était quand même beaucoup trop large pour moi... ) et me suis lancée! Démarré le 26 novembre, et terminé le 2 décembre (le col m'aura fait suer!).

Le corps et les manches sont tricotés en rond (et pour les manches, je les ai tricotées en même temps sur la même paire de circulaires). Le côté sympa c'est que le pull est tricoté sur l'envers, une fois terminé, on le retourne et tadaa! on voit bien le motif qui ressort.

Finalement, il a été relativement rapide à tricoter, mais le col m'a prit un temps certain... 

Alors, certes, avec une laine unie, on verrait beaucoup mieux le motif, mais moi il me plait comme ça.

jeudi 17 novembre 2011

Short Row Sweater

Ou en français : Petit Haut à Rangs Raccourcis.

Comment ça c'est pas plus compréhensible? Aha! Preuve que je n'ai pas affaire à des tricoteuses! ;-)

J'ai trouvé le modèle chez PurlSoHo et j'ai utilisé ma jolie laine Tekapo de chez Ashford (coloris Storm). En tout, moins de trois pelotes de 100 grammes tricotées en 4.0 mm et en quatre jours.

J'aime bien le côté pliage, le côté réversible (devant/dos) et aussi le côté 80's. :-p

Je pense que passera bien avec un débardeur en dessous, ou un sous-pull lorsque le temps se rafraîchira encore un peu.

(Je ne sais pas pourquoi, mais la photo de dos a "jauni"... en même temps, avec le temps pourri qu'on a ces temps ci, la luminosité est vraiment mauvaise...)

mardi 15 novembre 2011

Mr Tabi, le retour!

J'avais complètement oublié d'en parler dans mon billet "tricots de voyage", mais j'ai été un peu plus productive que ça! 

Et oui, j'ai tricoté une nouvelle paire de tabi pour le Nhom. Il avait choisi la laine à Wanaka, en Nouvelle-Zélande : un mélange magnifique 55% mérino, 20% nylon, 15% alpaga et 10% possum, soit la Waikiwi Prints de chez Naturally, dans les teintes automnales.

Ensuite, il m'a demandé d'effectuer quelques modifications par rapport au modèle que je lui avais déjà tricoté. Il voulait que ça se resserre légèrement au niveau de la voûte plantaire et que ça le serre un peu moins au niveau du mollet.

Pour la voûte plantaire, j'ai gardé le même nombre de mailles et les ai juste travaillé en côtes 1x1, et pour le mollet, j'ai fait des augmentation à l'arrière de la chaussette pour un rendu plus régulier.

Le Nhom en est très content! Il adore les chaussettes tabi! :-D

En plus, avec le possum et l'alapga, c'est juste trop bon de tricoter avec! Et les chaussettes sont douces et chaudes, un gros plus pour cet hiver!

dimanche 13 novembre 2011

Du possum pour le Nhom

Oui, vous avez bien lu, j'ai bien écrit "possum" et ça ressemble à ça .

A première vue, ça a l'air mimi tout plein, mais en Nouvelle-Zélande, cette espèce est un véritable fléau. En effet, les possums ont été introduits en NZ pour y développer l'industrie de la fourrure. Mais n'y ayant rencontré aucun prédateur, ils se sont reproduits à vitesse grand V et ont ravagé la faune et la flore sauvages du territoire. 

Tout ça pour dire qu'on ne peut trouver de la fourrure de possum en vente uniquement en NZ (bah oui, en Australie par exemple, c'est une espèce protégée...). Et c'est d'une douceur incomparable!! Il n'est pas possible de teindre le possum alors une fois les fibres mélangées à de la laine (ou toute autre fibre), ça laisse comme un léger halo brun autour de la couleur principale.

Lors de notre passage à Géraldine, dans l'île du sud, on a trouvé une toute petite boutique de laine. Forcément, par curiosité, j'y suis entrée et là, on a trouvé un mélange mérino/possum (70/30) dans une teinte grise. Cette laine est supra douce, entièrement (et fièrement) produite en NZ. Dans l'idée de réaliser un nouveau gilet à capuche pour le Nhom, j'ai pris ce qu'ils avaient en stock, soit 17 pelotes de cette tuerie!

 ~125m pour 50g, c'est un 10 ply à tricoter en aiguilles 5.0mm

J'ai improvisé le modèle à partir de photos vues chez Brooklyn Tweed. Et avec quelques consignes du Nhom, ce superbe gilet est tombé de mes aiguilles!

 la couleur se rapproche plus de la première photo normalement...

Personnellement, j'aime bien les emmanchures, je trouve ça plus original que les emmanchures classiques. La capuche est bien large et suffisamment profonde pour que ça ne tire pas au niveau du cou. Pour les manches, j'ai juste laissé le bord roulotté et pour tout le tour du gilet (en bas, au niveau de la fermeture éclair et autour de la capuche), j'ai utilisé la technique de l'i-cord appliqué.

Au total, il m'a fallut un peu plus de 12 pelotes pour le finir. 

En plus le Nhom en est super content! C'est tout doux, tout chaud et surtout, ultra léger!! 

Alors, vous en pensez quoi?

dimanche 6 novembre 2011

Tricots de voyage

J'imagine que ça ne vous étonnera pas d'apprendre que durant mon voyage en NZ (un mois et demi dans un van, c'était une première pour moi et j'ai adoré!! :-D ), j'ai fait de mon mieux pour tricoter tout en étant un bon copilote.:

Une partie de ces tricots a été une commande, pour G. avec qui on a fait une partie du voyage (elle nous a supporté durant plus de 3 semaines). Sachant que nous étions arrivés en plein hiver, il pouvait faire relativement froid, surtout la nuit... Alors hop, je repère une petite boutique souvenir à Kaikoura (la seconde ville que nous visitons en NZ, après Christchurch) qui vend de la laine. De la Creative Fibers teinte à la main et G. choisit une très jolie couleur, joyeuse (col. Ladybug), que j'ai eu beaucoup de plaisir à tricoter. Dans la foulée, je prends un écheveau de laine non teinte, de mouton noir. Ca donne une laine dans les teintes marron un peu chiné, c'est très joli.

Bref, pour G, qui commence à avoir froid, je commence avec un bonnet Cousteau (le modèle est rapide à réaliser et facile à mémoriser), puis je finis par une jolie paire de mitaines. L'ensemble lui plaît! (ouf!) et la garder au chaud pour le reste de son séjour.

 

Et avec l'écheveau de laine naturelle, je tricote une paire de mitaines pour le Nhom (qui a perdu une de ses deux mitaines). Et avec ce qui reste, je tricote un autre Cousteau (bah oui, quand on tient un modèle efficace et rapide à réaliser, surtout lorsqu'on est en voiture...), qui a fini sur ma tête (parce que les baleines ne couvraient pas assez mes petites oreilles).